Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site et en profiter pleinement, assurez-vous de maintenir votre navigateur à jour. En ce qui concerne les utilisateurs d’Internet Explorer 8 (IE 8), notez que la version la plus récente est IE8 11.

Comprendre l’intégration des larmes

0010_deposition.jpg

Le film lacrymal contient des propriétés antimicrobiennes et autres propriétés bénéfiques, et est essentiel à la protection de nos larmes et nos yeux. Lorsque les composants des larmes interagissent avec les matériaux de fabrication des lentilles, il est essentiel qu’ils maintiennent autant que possible leur fonction bénéfique. Toutefois, si l’état naturel des composants des larmes changent, que ce soit par oxydation ou dénaturation, les dépôts peuvent devenir visibles sur la lentille.

Une fois déposés sur les lentilles, ces composants peuvent changer de fonction pour aller de la protection à l’irritation, ce qui peut mener à :

  • Une acuité visuelle réduite
  • Un inconfort global

Composants du film lacrymal

Le film lacrymal est composé de protéines et de lipides :

Protéines

Le lysozyme est une protéine majeure qui s'intègre aux matériaux lors du port des lentilles et, lorsque cette protéine est dénaturée, elle peut former des dépôts sur la surface des lentilles.

Lipides

  • Lorsque dénaturés, il a été démontré qu’ils déclenchent la libération de biomarqueurs inflammatoires causant l’irritation.
  • Quand les lipides sont déposés sur les lentilles cornéennes, leur fonction est modifiée par oxydation et dégénération, ce qui peut avec le temps avoir un impact sur le confort et la vision. Avec certains matériaux, les lipides maintiennent leur fonction naturelle bénéfique et peuvent actuellement améliorer le confort des porteurs.

Gestion des dépôts

Si les dépôts engendrent un inconfort de port des lentilles cornéennes pour vos patients, voici quelques éléments à considérer pour améliorer leur expérience :

  • Changement de matériau
    • Différents matériaux de fabrication des lentilles réagissent différemment à la structure protéique et lipidique naturelle de chaque personne ; donc cela vaut la peine d’essayer d’autres matériaux qui sont connus pour leur interaction favorable avec les lipides et les protéines des larmes.
  • Incorporation d’une étape de frottage et de rinçage à la routine d’entretien des lentilles réutilisables
    • Un nettoyage plus efficace et plus fréquent peut aider à garder les lentilles libres de dépôts irritants.

 

  • Augmentation de la fréquence de remplacement des lentilles
    • Des lentilles fraîches peuvent faire toute la différence. Si vos patients portent des lentilles réutilisables, vous pourriez leur offrir une paire d’essai gratuite de lentilles 1-jour ou de lentilles à remplacement aux 2 semaines.
  • Référence

    Sulley A. Getting comfortable with deposits. (Se familiariser avec les dépôts.) Optician 2015;250:6522 20-22.