Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site et en profiter pleinement, assurez-vous de maintenir votre navigateur à jour. En ce qui concerne les utilisateurs d’Internet Explorer 8 (IE 8), notez que la version la plus récente est IE8 11.

Comment évaluer et gérer la quantité de film lacrymal de vos patients

TearFilmQuantity.jpg

Ce que vous devez savoir

Visualisation au moyen d’une lampe à fente

  1. Faisceau de fente étroit avec une faible intensité pour mesurer (avec réticule oculaire) ou une hauteur de ménisque de déchirure inférieure dans le regard primaire et avec un clignotement normal.
  2. Fort grossissement (40x)
  3. Éclairage focal direct

Classement

Hauteur du ménisque lacrymal

Faible : ≤0,1 mm ou une différence d’au moins 0,06 mm entre les yeux
Moyenne : 0,1 mm à 0,25 mm
Élevée : ≤0,25 mm (indique un larmoiement réflexe ou un drainage nasolacrymal insuffisant)

Incidence

Questionnaires tels que :

  • Questionnaire Speed™ (Standardized Patient Evaluation of Eye Dryness) 
  • Indice de maladie de la surface oculaire (OSDI)
  • Questionnaire CLDEQ (Contact Lens Dry Eye Questionnaire)
  • CLDEQ-8, Indice de sécheresse oculaire McMonnies
  • Tests non invasifs – régularité et hauteur du ménisque lacrymal (marge de la paupière inférieure jusqu’au sommet du réflexe spéculaire).
  • Tests invasifs – Schirmer, fil au phénol rouge. Temps de rupture invasif et non invasif, présence de la couche lipidique.

Étiologie

  • Multifactorielle, y compris l’âge, les médicaments, les conditions systémiques ou oculaires, l’environnement
  • Le port de lentilles cornéennes perturbe les structure et fonction normales du film lacrymal.
  • Une augmentation de l’évaporation du film lacrymal entraîne l’amincissement des couches lacrymales avant et après le port de lentilles.

Symptômes

  • Sécheresse, inconfort, sensation granuleuse, irritation, sensibilité aux environnements difficiles.

Signes

  • Hauteur du ménisque lacrymal réduite, ménisque lacrymal irrégulier (bord entaillé ou dentelé), profil du film lacrymal concave
  • Faibles résultats du test de Schirmer (à 5 minutes, normal >10 mm, limite 5 à 10 mm, très sec <5 mm), ou faibles résultats du test du fil au phénol rouge (à 15 secondes, œil sec <10 mm)

Recommandations aux patients

Recommandations

  • Soigner les maladies systémiques ou oculaires connexes
  • Suppléments de larmes artificielles
  • Changer le type de lentilles (RPG à silicone hydrogel), le matériau ou le programme de port (à remplacement mensuel ou aux deux semaines)
  • Maintenir un bon régime de nettoyage des lentilles, y compris une étape de frottage et rinçage
  • Gérer tous les grades si des signes ou symptômes sont présents – améliorer la qualité du film lacrymal
  • Changer la solution d’entretien des lentilles et adopter des produits de la dernière génération
  • Gérer tout problème relatif à la qualité du film lacrymal
  • Gouttes lubrifiantes ou pulvérisateurs oculaires aux liposomes
  • Porter attention à l’alimentation ou aux suppléments nutritifs (acides gras essentiels)
  • Mesures de rétention des larmes (pour réduire le drainage et augmenter le temps de contact des lentilles avec les larmes) telles que les bouchons lacrymaux ou la chirurgie
  • Gérer tout problème relatif aux glandes de Meibomius

Pronostic

Généralement bonne résolution des symptômes avec une gestion appropriée, à moins qu’il y ait une maladie systémique ou oculaire sous-jacente réfractaire.

Référence

Adaptation du manuel de gestion des lentilles cornéennes (3e édition)